Orgue en Algérie .


 

 

 

 

Annaba : Saint Augustin

Annaba : Saint Augustin

La manufacture MICHEL MERKLIN et KUHN .

Joseph MERKLIN est né en 1819 à Oberhausen (Bade). Fils d'un facteur d'orgues travaillant à Freiburg, il fit ses études sous la direction de son père avant de poursuivre son apprentissage chez tous les grands facteurs d'Allemagne (Walcker) et de Suisse. Il s'installe à Bruxelles en 1843. En 1847 il s'associe avec son beau frère F. SCHUTZE. En 1853 les établissements MERKLIN-SCHUTZE rachètent la fabrique d'orgues DUCROQUET à Paris. En 1855 MERKLIN fait l'acquisition des ateliers DAUBLAINE et CALLINET alors en faillite. En 1870 MERKLIN s'installe définitivement à Paris pour créer sa propre manufacture.

Dans les années 1872, il agrandit sa fabrique et installe de nouveaux ateliers à Lyon. En 1879, avec l'appui de son gendre Charles MICHEL, il constitue une nouvelle société qui prend le nom de "MERKLIN et Cie". Mais un désaccord conduit en 1894 à la dissolution de cette société et à la fermeture des ateliers de Lyon. MERKLIN s'associe alors avec Joseph GUTSCHENRITTER et fonde la "Manufacture de grandes orgues J. MERKLIN et Cie". Puis il prend du recul, céde ses parts à Philippe DECOCK et se retire progressivement  de l'entreprise pour s'installer à Nancy où il meurt en 1905.

« Cavaillé-Coll lui-même s’inquiéta de ce développement de la Société J. Merklin-Schütze et Cie dans laquelle il voyait un sérieux concurrent ! Il faut dire que Merklin, en quelque cinquante années d’exercice, aura à s’occuper de plus de 400 instruments dans 26 pays différents. C’est à lui qu’on doit notamment la construction, la restauration ou le relevage des orgues des cathédrales de Murcie (Espagne), Chicago (U.S.A), Notre-Dame de Maëstricht (Hollande), St-Nicolas de Fribourg et St-Pierre de Genève (Suisse), Monaco, St-Epvre de Nancy, Poitiers, Soissons, Oran, Alger, Arras, Meaux, Rennes, Tours, Troyes, Strasbourg, St-Louis-des-Français à Rome (Italie)... et une trentaine d’instruments à Paris, dont la construction de l’orgue monumental de Saint-Eustache en 1876-78, considéré comme l’un de ses chefs-d’œuvre ! »

En 1907 , les ateliers de Lyon , sous la direction de Charles MICHEL fusionne avec la manufacture KUHN et prend l'appellation "Charles MICHEL-MERKLIN et KUHN réunis" . L'association s'arréte en 1930.

  • Quelques travaux en Algérie

    - de janvier 1928 à juin 1929 : construction Alger cathédrale,
    - de juin 1929 à juin 1930 : construction Bougie , Sétif – restauration Blida,
    - de juin 1930 à mars 1931 : construction : Alger Saint-Joseph – Alger M. Coulon – restauration Bône (Annaba) cathédrale,
    - de mars 1931 à décembre 1931 : restauration à Alger : Saint-Augustin, temple,

    - 1953 : Restauration à Oran : Synagogue .

    (Sources : Revue L’Orgue N° 1 juin 1929 : p. 4 – N° 3 Juin 1930 p. 3 – N° 5 mars 1931 p.6 – N° 8 décembre 1931 p 10 - Activités des facteurs d’orgues français en 1952.

 

 

La manufacture a été rachetée en 1971 par Olaf DALSBAEK et s'est installée à Miribel en 1980 .

 

 

 

Cliquez Cliquez