Orgue en Algérie .


ACCOUPLEMENTS-TIRASSES:

Octaves graves G. O/ Récit. Octaves aiguës G. O/ Récit. Octaves graves G. O/Positif. Octaves aiguës G. O/ Positif. - Octaves graves Grand-Orgue. Octaves aiguës Grand-Orgue.        Octaves aiguës Récit. Octaves aiguës Positif . Accouplement G.O Récit / GO        Positif / Positif/Récit . Tirasses Récit Positif. Grand-Orgue .
- Nombre de tuyaux : 3.050. - Poids des tuyaux : de 320 kilos à 8 grammes. Hauteur des tuyaux de 5 mètres 6o à 6 millimètres. - Diamètre des tuyaux : de 33 centimètres à 3 millimètres. - Câbles électriques utilisés : 14.820 mètres. - Nombre d’électro-aimants : 334. - Nombre de contacts électriques : 3.150. Poids de l’orgue : environ 13 tonnes.

5 combinaisons fixes : P, MF, F, Tutti sans anches, Tutti. — 2 combinaisons libres. — ‘Commande automatique des jeux de la Pédale, suivant les claviers où l’on joue.

 

 

St Charles (Agha) .
L'orgue

Alger : Eglise de   Sainte Marie - Saint Charles

(MAJ 05/05/2007)         

Extraits de Norbert Dufourcq dans la "revue de l'orgue" n° 46 de janvier/mars 1948 :

" Nous parlerons ici des seuls instruments que nous avons touchés. En dehors de quelques artisans locaux, notre Afrique du Nord a fait appel, depuis quarante ans, à trois maisons françaises : Cavaillé-Coll-Mutin, Merklin, Haerpfer. Aujourd’hui, le facteur Renevier, ancien harmoniste de la firme Ruche (Lyon), s’est installé à Casablanca.
Alger possède les orgues les plus complètes. Mis à part l’instrument de la Cathédrale ( St Philippe- note du rédacteur) , que nous nous promettons d’aller visiter en avril et dont nous parlerons dans un prochain numéro, nous avons eu l’attention attirée par les orgues de Sainte-Marie-Saint-Charles, tenues par MM. Gustave Fourcaut et Michel Vincent, et celles de Saint-Augustin dont Mlle Gard est titulaire. A Sainte-Marie-Saint-Charles, voici deux instruments électriques de Haerpfer, construits avant guerre.

Le Grand Orgue a été construit en 1935 remplaçait un instrument à deux claviers de 30 registres. Les possibilités financières de la paroisse ont permis de le pousser à trois claviers et 48 jeux, dont nous donnons ci-contre la nomenclature. 

" Nous sommes ici en présence de l’instrument le plus complet et le plus moderne qui soit en Afrique du Nord. Toute la ‘littérature de l’orgue y peut être interprétée. Le toucher vaut par ses qualités de souplesse. L’harmonisation des jeux de fonds mérite d’être louée. Sans doute regrette certain détail de composition comme la Terzian du Positif sans doute eût-on souhaité au clavier principal cette Fourniture et cette Cymbale, absolument indispensables pour l’établissement du Plenum ; sans doute les jeux d’anches de 4 font-ils défaut aux claviers inférieurs, mais il est vrai qu’en matière de composition, des critiques de détail peuvent toujours être portées. Il nous paraît plus utile de juger de l’ensemble.
L’esthétique à laquelle obéit l’orgue de Haerpfer ne le cède guère aux règles que nous nous efforçons aujourd’hui de suivre de ce côté-ci de la Méditerranée. On pourrait aussi désirer une pression moindre, et la répétition, aux pieds, des accouplements et tirasses qui parlent par le seul intermédiaire du domino. Tout ceci sera, on le souhaite, l’objet de la mise au point prochaine d’un instrument qu’avec obligeance MM. Fourcaut et Vincent ont mis à notre disposition et qui doit attirer à la musique d’orgue ancienne et moderne, l’élite des Algériens. "
Norbert Dufourcq (1)

NB : l'orgue d'avant 1935 aurait servi de base à l'orgue du Sacré Coeur de Marseille. Par contre où est passé l'orgue de 1935 ?

 

Orgue de choeur Haerpfer - Erman .

" L’orgue de choeur (1937) , situé dans une chapelle du déambulatoire est commandé par une console qui a pris place derrière le maître-autel. Aucun retard, une précision dans l’attaque qui fait honneur au facteur. Celui-ci a disposé dans le buffet les jeux suivants :

GO : 56 notes :. Montre 8, Flûte creuse 8, Bourdon 8, Prestant 4, Flûte 4 .

Récit expressif (56 notes) : Flûte 8, Cor de chamois 8, Flûte 4, Cor de chamois 4, Trompette 8. Pédale (30 notes) : Soubasse 16.

Tous accouplements à l’unisson, octaves graves et aigués. Trois combinaisons fixes. Deux tirasses. Excellente composition pour un orgue d’accompagnement, et qui, gagnerait encore dans te plenum par l’adjonction d’un plein-jeu de 3 rangs. Le facteur a apporté tous ses soins à l’harmonisation, On remarque la poésie des flûtes, la beauté de la trompette. " N. Dufourcq .

retour haut de page

L'orgue de 1935 : composition .

 

GO ( 54 notes ) : Bourdon 16’.Bourdon 8’.Montre 8’.Violon 8’.Flûte 8’. Prestant 4,Flûte pointue 4, Quinte 2 2/3, Doublette 2, Cornet 5 rgs, Bombarde 16, Trompette 8, Clairon 4

Positif : Principal 8, Salicional 8, Flûte creuse 8, Cor de Nuit 8, Flûte 4, Nazard 2 2/3, Flûte 2, Tierce 1 1/3, Piccolo 1, Terzian 2 rgs, Trompette 8, Clarinette 8
Récit : Quintaton 16’, Flûte 8’, Bourdon 8’, Voix Céleste 8’, Viole de Gambe 8’, Flûte 4’, Octavin 2’, Plein-Jeu 4 rangs, Basson 16’, Trompette 8’, Hautbois 8’, Voix Humaine 8’.
Pédale : Montre 16’, Contre-Basse 16’, Sous-Basse 16’, Flûte 8’, Bourdon 8, Montre 8, Montre 4, Bombarde 16, Trompette 8’. Tuba 8’. Clairon 4’
Où est passé cet instrument ???

 

Cliquez Cliquez