Orgue en Algérie .


 

Il aurait existé un orgue de choeur Haerpfer électro-pneumatique. (sap) .

Orgue de Boufarik
Eglise saint Augustin
Alger
La console en 1935
La console en 2007
Buffet actuel du Sacré Coeur
Les deux orgues de la Cathédrale

Alger : ancienne église Saint-Augustin

(MAJ 05/05/2007)      

L'église saint-Augustin ( terminée en 1878 ) a connu un premier orgue qui fut installé en 1883 . Norbert Dufourcq rapporte dans la revue de l'orgue n°47 : « Un élève de Cavaillé-Coll, M. Mancour, né à Thann en 1835, installé à Albi, s’engagea par contrat du 15 décembre 1880, à confectionner et à placer les orgues au prix de 17.000 francs. Mais l’architecte n’avait pas prévu les dimensions de l’orgue et la tribune, placée à l’alignement de la frise, se trouva trop près de la voûte ne permettant pas le développement du buffet dans toute sa hauteur. Il fallut surbaisser la base de la tribune et même, pour certains tuyaux percer la voûte.
A cette occasion, des froissements surgirent à propos des responsabilités dont personne ne voulait prendre la charge. Le Gouvernement Général donna une subvention de 2.000 francs. Les difficultés s’aplanirent de ce côté, mais ce fut pour surgir plus inextricables d’un autre côté. Le facteur d’orgues mourut, et l’on eut bien du mal avec sa veuve pour venir à bout de l’installation. Enfin, l’expertise de l’orgue eut lieu le 3 mai 1883 à la complète satisfaction des experts. "
L'instrument comprenait 29 jeux répartis sur deux claiers de 56 notes et un pédalier de 30 notes.

Les orgues subirent une importante réfection en 1930-1931 par les soins de la maison Merklin de Lyon qui installa une soufflerie électrique .

Au cours de l’année 1954-1955, l'instrument a été restauré et agrandi par la Manufacture lorraine de grandes orgues (Haerpfer et Ermann), de Boulay en Moselle. Il a été entiérement démonté et une nouvelle console électrique a été mise en place. Elle comprend 3 claviers de 61 notes et un pédalier de 32 sur lesquels sont répartis 56 jeux. Les contacts sont en argent. Les pistons sont réversibles avec signal lumineux à l’intérieur. Les sommiers du Grand-Orgue et du Positif proviennent de l’ancien orgue, ceux de la Pédale et du Récit sont des sommiers neufs, sommiers à registres. La traction est électro-pneumatique. Toutes les bouches des anciens tuyaux ont été baissés car l’ancien orgue avait été harmonisé à 15’ de pression qui a été ramené à 9 pour le Grand-Orgue et la Pédale et à 8 ½ pour le Positif et le Récit. Chaque sommier est pourvu d’un régulateur.

L’harmonisation de Haerpfer a donné entière satisfaction. « L’orgue de Saint-Augustin est aujourd’hui, et de loin, le plus bel instrument d’Afrique du Nord » Norbert Dufourcq.

L'inauguration eut lieu le 29 avril 1955, avec un récital donné par Mlle Gard. ( source : Pierre Dimech, "Si jamais je t'oublie Algérie", les Presses littéraires . )

" A Alger. J’ai pu visiter l’orgue de Saint-Augustin alors en pleine restauration. L’instrument de Merklin est complètement transformé par maison Haerpfer et ce que j’ai entendu de la mise en harmonie des fonds du Grand-Orgue ou de certains pleins-jeux, prouve que Melle Gard la titulaire de l’orgue aura désormais la joie de tenir le plus bel instrument de l’Afrique du Nord. " Norbert Dufourcq .

______________________

L'instrument a été démonté et remonté progressivement par Alain Sals à la cathédrale du Sacré Coeur , à ne pas confondre avec l'ancien orgue de Boufarik, remonté et posé à côté du grand orgue ( voir photos) .

lien : Saint-Augustin, ma paroisse...

retour haut de page

 

COMPOSITION relevée par Norbert Dufourcq en 1948 - ( Revue L’Orgue N° 47 avril – juin 1948 pp. 51-52 ) .

GO (56notes) : Bourdon 16 - Montre 8 - Bourdon 8 - Salicional 8 - Flûte harmonique 8 - Prestant 4 - Doublette 2 - Quinte - Plein Jeu 3 rgs - Bombarde 16 - Trompette 8 - Clairon 4.

Récit expressif (56 notes) : Bourdon 8 - Flûte traversière - Gambe - Voix Céleste - Flûte octaviante 4 - Octavin 2 - Nasard 2 2/3 - Tierce - Trompette harmonique - Hautbois - Cromorne.
Pédale (30 notes) : Flûtes 16- Flûte 8 - Flûte 4 - Bombarde 16 - Trompette 8 - Clairon 4.
Trémolo, Tirasse C. O., Tirasse R., Accouplement unisson R-G. O., Accouplement Récit octave grave, Expression, Appel anches pédale, Renvoi anches pédale, Appel anches C. O.. Appel anches R.. Renvoi anches R. Transmission mécanique

 

 

Sources

Console de 1935 : " L'orgue dans la ville " JRC-RM page 130.

Revue L’Orgue:

N° 78 Janvier – Mars 1956 pp.24 - N° 77 octobre – décembre 1955 pp.112- N° 47 avril – juin 1948 pp.51-52 .

 

Cliquez Cliquez